Interception de la lumière

L’interception de la lumière est calculée par les arbres et la culture au pas de temps journalier

  • Pour les arbres elle résulte du calcul de l’épaisseur du houppier traversé par les rayons du soleil à différentes heures de la journée et intégré sur la journée.
  • Pour la culture elle suit une loi de Beer (f(LAI)) pour les couverts homogènes. Une autre option permet le calcul des transferts radiatifs pour les cultures en rangs.

La conversion de la lumière interceptée en carbone est ensuite calculée :

  • Pour les arbres : le LUE (light used efficency) est un paramètre fixe par espèce qui est réduit par l’effet des stress hydriques et azotés.
  • Pour la culture elle dépend du stade phénologique, de la température, du PAR intercepté (courbe de saturation) réduit par les stress en eau et en azote

Simulation de plantations agroforestières