Contexte. De nombreuses protéines nécessitent un cofacteur métallique pour leur fonction. Dans les plastes, la maturation des protéines à centre fer-soufre (Fe-S) nécessite une machinerie d’assemblage complexe.

Résultats. Nous nous sommes concentrés sur l’étude des protéines NFU1, NFU2 et NFU3, qui participent aux étapes de maturation tardive chez Arabidopsis thaliana. L’étude des mutants hcf101, nfu2 et nfu3, nous ont permis de déterminer que NFU2 et NFU3, mais pas NFU1, agissent immédiatement en amont de HCF101 pour la maturation des sous-unités du photosystème I qui contiennent des centres [Fe4S4]. Nous avons aussi montré que NFU2 intervient dans la maturation des centres [Fe2S2] d’une dihydroxyacide déshydratase impliquée dans la voie de biosynthèse des acides aminés à chaîne

Conclusion. Contrairement à leurs homologues eucaryotes et procaryotes, qui sont spécifiques des protéines à centre [Fe4S4], NFU2 et NFU3 contribuent à la maturation des protéines à centre [Fe2S2] et [Fe4S4] soit en tant que relais en conjonction avec d’autres protéines telles que HCF101 soit directement en fournissant les centres [Fe-S] aux protéines clientes. Compte tenu du faible nombre de protéines impliquées dans le transfert des centres [Fe-S] par rapport aux accepteurs finaux, il est probable que des des cibles supplémentaires restent à identifier.