Habilitation à Diriger des Recherches

Vendredi 3 juillet 2009
à 13h30 – Amphithéâtre 208, Campus La Gaillarde

 

Analyse du développement racinaire adaptatif d’Arabidopsis thaliana en réponse à la disponibilité en nitrate

Philippe Nacry
BPMP, équipe Intégration des fonctions nutritives dans la plante entière

 

Composition du jury :
Martin Crespi, CNRS Institut des Sciences du Végétal, Rapporteur
Thierry Gaude, CNRS ENS Lyon, Rapporteur
Nicolaus Von Wirén, Univ Hohenheim/ IPK Gatersleben (Germany), Rapporteur
Françoise Vedèle, INRA Versailles
Laurent Nussaume, CEA Cadarache
Sylvain Pellerin, INRA Bordeaux
Bruno Touraine, Université Montpellier II

 

Résumé :
Mes travaux de recherche, au travers de 3 approches distinctes, se focalisent sur l’analyse du développement d’Arabidopsis thaliana. Ainsi, ma thèse a porté sur la caractérisation génétique, physiologique, cytologique et moléculaire d’une classe de mutants de développement d’Arabidopsis thaliana : les mutants “tonneau” et a permis de montrer que les gènes TON, impliqués dans l’ancrage du cytosquelette cortical à la membrane jouaient un rôle majeur dans le développement de la plantule. Au cours de mon stage post doctoral j’ai étudié le rôle de la protéine KNOLLE dans le trafic vésiculaire et plus précisément dans la formation du phragmoplaste et de son impact sur la division cellulaire et la formation de l’embryon d’Arabidopsis. Depuis mon recrutement à l’INRA, je me suis plus particulièrement intéressé au développement racinaire adaptatif tout d’abord en réponse à une carence en phosphore puis en réponse à l’apport de nitrate. Au travers d’approches combinées de génétique, transcriptomique, physiologie, biologie cellulaire et moléculaire, j’ai pu caractériser les réponses adaptatives et identifier plusieurs gènes clés. L’évolution récente de mon activité de recherche m’a conduit à aborder un des aspects majeurs de la nutrition minérale que constituent les mécanismes de détection et de signalisation d’un élément nutritif. Nous avons ainsi pu identifier que le transporteur de nitrate NRT1-1 jouait un rôle de senseur de nitrate et activait une voie de signalisation impliquant l’auxine conduisant à une modification de l’architecture du système racinaire. Le programme de recherche que je vais développer dans les prochaines années concerne la caractérisation des bases moléculaires impliquées dans les signalisations nitrate NRT1-1-dépendantes.