Le Fer (Fe) est un micronutriment essentiel pour la productivité des plantes ainsi que pour la qualité de leurs produits dérivés. Cependant le Fe est généralement peu disponible pour les plantes car il est principalement présent dans le sol sous forme de chélates insolubles. Nous avons, ainsi que d’autres équipes, récemment identifié un nouveau mécanisme qui repose sur la sécrétion dans le sol de coumarines (métabolites secondaires), par le transporteur PDR9, afin d’améliorer la capacité d’extraction du Fe par les plantes. Des études récentes que nous avons réalisées nous indiquent que ce processus de sécrétion de coumarines suit une voie complexe et non encore décrite impliquant plusieurs types cellulaires et l’activité de plusieurs protéines impliquées dans leur transport. La caractérisation de la dynamique du transport de ces coumarines et de leur sécrétion dans le sol constitue donc le prochain défi que nous souhaitons relever. Il s’agit là d’une question essentielle si l’on souhaite améliorer la productivité des espèces cultivées tout en fournissant des aliments de qualité à une population croissante sans apport exogène de fer sous forme d’engrais. En plus d’être onéreux, l’utilisation de ces derniers peut être mise en cause en termes de durabilité dans une agriculture moderne.