Intitulé de l’offre : Post-doctorant en biologie moléculaire végétale (H/F)
Référence : UMR5004-CECABA-023
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 30 mars 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Section CN : Biologie végétale intégrative
Durée du contrat : 12 mois – renouvelable jusqu’à 3 ans
Date d’embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 675€ et 3800€ brut mensuel selon expérience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Candidature obligatoirement via le portail emploi CNRS : https://bit.ly/3cxPXyE

Missions

Etude fonctionnelle du gène LaCCR1 codant un récepteur kinase LRR-RLK contrôlant le développement des racines protéoïdes chez le lupin blanc. Un poste de CDD Chercheur est disponible à compter de Juin/Septembre 2021 dans l’équipe Plasticité (Responsable: Benjamin PERET) pour une durée de 12 mois (renouvelable jusqu’à 3 ans).

Activités

Le/ la candidat(e) retenu(e) devra mener un projet de recherche dans le cadre du financement du projet ANR MicroLUP (2020-2024) qui vise à étudier le rôle de miRNAs dans le contrôle du développement des racines protéoïdes du lupin blanc. Le/ la candidat(e) utilisera notamment les mutants ccr et ncr, récemment identifiés par l’équipe, qui sont altérés dans la formation de ces organes dans le cadre d’une régulation longue distance. L’identification du gène LaCCR1 a permis d’identifier un récepteur de type LRR-RLK qui servira de point de départ pour la caractérisation fonctionnelle de ce gène. Des approches transcriptomiques miRNAs sont en cours pour mieux caractériser l’impact des mutations ccr sur des miRNA cibles. Ce projet est réalisé en collaboration avec l’équipe de Martin CRESPI (IPS2 Paris-Saclay) et la plateforme EPITRANS (mise en place d’une population de TILLING Lupin blanc).

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) motivé(e), dynamique et capable de travailler au sein d’une équipe de recherche, avec un sens du collectif. Le/la candidat(e) devra posséder une première expérience en analyses fonctionnelles chez le végétal (modèle Légumineuse apprécié). Des compétences parmi les suivantes seront attendues : phénotypage racinaire, transformation génétique, analyses d’expression, imagerie, bio-informatique (notion élémentaire), biologie moléculaire, culture in vitro.

Contexte de travail

Equipe « Développement et Plasticité du Système Racinaire », UMR BPMP, Campus INRA/SupAgro, Montpellier.
L’équipe d’accueil cherche à comprendre les mécanismes fondamentaux gouvernant le développement des racines ainsi que son contrôle par l’environnement immédiat. Les deux systèmes biologiques utilisés sont la plante modèle Arabidopsis thaliana et le lupin blanc Lupinus albus. Ce poste s’inscrit dans la thématique visant à caractériser des gènes nouvellement identifiés et contrôlant la formation des racines protéoïdes chez le lupin blanc.

Candidature obligatoirement via le portail emploi CNRS : https://bit.ly/3cxPXyE