Post-doc en physiologie moléculaire des transports d’ions chez le riz (H/F)

Informations générales

Intitulé de l’offre : Post-doc en physiologie moléculaire des transports d’ions chez le riz (H/F)
Référence : UMR5004-CECABA-021
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication :
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
BAP : Sciences du vivant, de la terre et de l’environnement
Emploi type : Ingénieur-e de recherche en expérimentation et production végétales
Durée du contrat : 24 mois
Date d’embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 350€ et 2 580€ brut mensuel
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Recherche fondamentale : Le projet cible la nutrition K+, avec un intérêt particulier pour (i) le mécanisme de sécrétion de K+ dans la sève xylème, et (ii) la régulation du flux transpirationnel de K+ contrôlé par les stomates
Les missions impliqueront :
– Production et phénotypage de lignées mutantes de riz ciblant des systèmes de transport de K+ (mutants pertes de fonction Crispr-Cas9 et insertionnels, lignées complémentées, lignées transgéniques exprimant une fusion avec un rapporteur fluorescent)
– Mise en place d’une technique d’électrophysiologie sur tissus natifs («voltage clamp in situ »)
– Communication/valorisation des résultats (réunions/congrès, publications)

Activités

Activités de recherche en laboratoire :
– Clonage, conception de séquences crispr, transformation du riz, imagerie confocale, physiologie, électrophysiologie
– Analyse des données, communications orales/écrites

Compétences

Langue : Anglais (écrit, parlé), requis; Français (parlé/compris), apprécié
Compétences générales : Capacité à travailler en équipe, autonomie, dynamisme, capacité organisationnelle, fiabilité, communication aisée, habileté manuelle

Contexte de travail

Le groupe d’accueil du laboratoire de Biochimie et de Physiologie Moléculaire des Plantes (Montpellier, France) sera le groupe TICER « Transport ionique chez les céréales et adaptation à l’environnement » (https://www1.montpellier.inra.fr/wp-inra/bpmp/recherche/les-equipes/ticer/; contact : anne-alienor.very@cnrs.fr).
Le poste est ouvert dans le cadre d’un projet collaboratif franco-allemand financé par l’ANR et la DFG (collaborateur allemand : Rob Roelfsema, Université de Würzburg), avec possibilité de séjour de courte durée dans le laboratoire du collaborateur.

Contraintes et risques

Astreinte visuelle (microscopie, électrophysiologie)

Informations complémentaires

une formation de base en biologie moléculaire (clonage, qRT-PCR, …) est requise; une expérience en physiologie sur les céréales, en imagerie de fluorescence et en électrophysiologie sera appréciée.

Candidature a envoyer à : anne-alienor.very@cnrs.fr