Post-Doc modélisation hydraulique racinaire (H/F)
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : 11 avril 2019
Type de contrat : CDD CR
Durée : 24 months
Date de prise de fonction : septembre – octobre 2019
Temps de travail : temps complet
Rémunération : entre 2 600€ et 3 700€ bruts par mois en fonction de l’expérience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : indifférent

Activités

L’objectif principal du travail sera de développer chez le maïs un modèle codé en Python qui intègre des composants hydrauliques élémentaires au sein de l’architecture d’un système racinaire complet. Celle-ci est représentée par un graphe arborescent multi-échelle.
Le modèle intègrera les effets (cinétiques et dépendants de la dose) de contraintes hydriques sur l’architecture du système racinaire et ses propriétés hydrauliques. Le modèle permettra d’explorer comment l’architecture hydraulique racinaire et la signalisation en réponse au stress hydrique exercent des effets indépendants ou liés sur l’absorption locale et globale de l’eau.
Ce poste est ouvert pour au moins deux ans à des candidats de toute nationalité.

Compétences

Nous cherchons un(e) scientifique très motivé(e) et indépendant(e) avec une formation solide en informatique et mathématiques appliquées. Une expérience préalable ou un intérêt particulier pour la biologie des plantes sera appréciée. Une bonne maîtrise de l’anglais et un bon esprit d’équipe sont également essentiels.

Contexte de travail

Ce travail s’inscrit dans la cadre d’un programme ERC Advanced intitulé «HyArchi: Cibler l’architecture hydraulique racinaire pour améliorer la tolérance des plantes à la sécheresse». Il sera mené dans le groupe du Dr Christophe Maurel, au sein du laboratoire de Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes (INRA/CNRS/SupAgro, Montpellier, France).
(https://www1.montpellier.inra.fr/wp-inra/bpmp/). Cette équipe de recherche travaille depuis plusieurs années sur des modèles structure-fonction de plantes (FSPM) en collaboration avec l’équipe Virtual Plant (Inria, CIRAD, Montpellier). Elle a aussi développé une plateforme de phénotypage racinaire pour plantes cultivées in vitro (https://www1.montpellier.inra.fr/wpinra/bpmp/en/platform/root-phenotyping-platform/).

Pour postuler

Les candidatures incluant un CV, une description des expériences de recherche antérieures et les noms et adresses de trois références doivent être soumises par Email à Christophe Maurel (christophe.maurel@cnrs.fr)
de préférence avant le 1er Juillet 2019, pour un recrutement prévu en Septembre-Octobre 2019. Ce poste sera disponible jusqu’à ce qu’il soit pourvu.

Cliquez ici pour consulter l’offre