Informations générales

Intitulé de l’offre : Ingénieur(e) d’étude en analyse transcriptomique sur le projet partenarial AGROMATRIX (H/F)
Référence : UMR5004-CECABA-013
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 20 novembre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
BAP : Sciences du vivant, de la terre et de l’environnement
Emploi type : Ingénieur-e biologiste en traitement de données
Durée du contrat : 6 mois
Date d’embauche prévue : Février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 2 000 € brut
Niveau d’études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Analyse transcriptomique de la réponse globale du maïs à des biostimulants

Activités

L’agent aura pour mission de cultiver des plantes de maïs traitées ou non avec un agropolymère (AP) d’origine végétale, d’en extraire les ARNs pour l’analyse transcriptomique, puis de faire l’analyse des données afin de comprendre l’impact des AP sur le profil d’expression des gènes de la plante.

Compétences

Formation et expérience professionnelle souhaitée :

Les candidats doivent :
• maîtriser les concepts et techniques de base de la biologie moléculaire
• Avoir une expérience en analyse transcriptomique
• avoir des notions de bioinformatique
• maîtriser l’anglais de niveau 2
• avoir un goût prononcé pour le travail en équipe
• montrer un bon niveau d’autonomie et des capacités orgnisationnelles

Contexte de travail

La mission s’effectuera au sein de l’équipe MeMo dans le laboratoire BPMP, UMR 5004 du CNRS, situé sur le campus SupAgro de Montpellier. Elle sera sous la responsabilité de Catherine Curie (DR CNRS).
L’équipe MeMo s’intéresse aux mécanismes moléculaires qui contrôlent l’acquisition des métaux (fer, manganèse) par les plantes et leur mobilité au sein des cellules.
Le projet AGROMATRIX est un projet en partenariat avec la société SOLVAY et la Fondation Agropolis

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée sont à prévoir au siège de la société Solvay, en région parisienne.

Pour postuler

Toutes les candidatures qui ne seront pas enregistrées via le portail emploi du CNRS ne seront pas étudiées.