Informations générales
Référence : UMR5004-CECABA-018
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 10 mars 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 4 mois
Date d’embauche prévue : 1 avril 2020
Quotité de travail : Temps incomplet
Rémunération : De 1000 à 1500€ brut mensuel
Niveau d’études souhaité : Bac / Bac pro
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
Au sein du laboratoire de Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes à Montpellier, le/la technicien(ne) recruté(e) sera rattaché(e) à l’équipe KaliPHruit dont l’objectif est d’identifier et caractériser les acteurs moléculaires clés, et en priorité les systèmes de transports membranaires, impliqués dans le contrôle de l’acidité des fruits dans le contexte du changement climatique. Chez la vigne, l’acidité du raisin est un critère déterminant la qualité de la baie à la vendange et donc du vin. L’équipe travaille essentiellement sur les mécanismes d’échange H+/K+ au niveau de la membrane plasmique et du tonoplaste des cellules. Au sein de cette équipe vous serez chargé(e) de réaliser des expérimentations de biologie moléculaire en interaction avec les différents chercheurs de KaliPHruit. Vous participerez également à la mise en place et au maintien des cultures de vigne, des boutures fructifères et des expérimentations effectuées sur la plante modèle Arabidopsis.

Activités
Biologie Moléculaire : PCR, Q-PCR, clonages, extraction et purification d’ARN…
Préparation et culture du matériel végétal.

Compétences
Les candidats doivent :
– Avoir de bonnes connaissances en Biologie moléculaire et en Biologie Végétale
– Savoir exécuter en autonomie des techniques de base de Biologie Moléculaire (PCR, Q-PCR, clonages, extraction et purification des acides nucléiques…)
– Avoir une expérience en production végétale et connaître les conditions de culture en serres (conduite et surveillance phytosanitaire)
– Maîtriser les logiciels et outils nécessaire en informatique et en bio-informatique (Blast, Align, primer design…)
– Avoir une bonne aptitude au travail en équipe
– Avoir une bonne capacité organisationnelle et une capacité à rendre compte
-Avoir des capacités à apprendre et à développer ses compétences

Contexte de travail
L’UMR BPMP (Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes-INRA/ CNRS/ SupAgro/Univ. Montpellier-https://www1.montpellier.inra.fr/ibip/bpmp/) regroupe 40 scientifiques,35 ingénieurs et techniciens, et une soixantaine de non permanents, répartis dans dix équipes de recherche. Les projets de recherches développés au sein de BPMP ont pour objectif d’identifier les mécanismes moléculaires qui contrôlent le statut hydrominéral des plantes et les fonctions de transport associées, en relation avec les réponses aux contraintes abiotiques de l’environnement. L’équipe KaliPHruit de BPMP, composée de 4 chercheurs statutaires et 3 doctorants, caractérise les acteurs moléculaires et leurs partenaires régulateurs impliqués dans l’accumulation du Potassium (K+) dans la baie de raisin. Le K+ est impliqué dans la neutralisation des acides organiques et participe de ce fait au contrôle de l’équilibre acido-basique de la baie de raisin. Or en cette période de réchauffement climatique, une augmentation régulière de la teneur en K+ et du pH de la pulpe est aujourd’hui observée ce qui impacte à terme la qualité du vin. Les systèmes de transport responsables des flux de K+ ont été particulièrement ciblés dans nos études et nos résultats indiquent qu’ils sont impliqués dans le contrôle et le maintien de l’acidité du raisin (Cuéllar et al, 2010, 2013, Nieves-Cordones et al., 2019, Villette et al., 2020)

Contraintes et risques
Toutes les précautions sont prises à BPMP pour que le personnel puisse travailler dans le respect des règles et des procédures.

Postuler : https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR5004-CECABA-018/Default.aspx