Présentation

Cette collection ampélographique unique au monde compte plus de 7000 accessions de vigne provenant de plus de 40 pays, soit environ :

  2300 variétés de l'espèce Vitis vinifera L (ou cépages)., représentés par 3900 introductions différentes.
  800 variétés d'hybrides interspécifiques producteurs, représentés par 1200 introductions.
  230 variétés de porte-greffes, représentés par 640 introductions.
  Des espèces sauvages de la famille des Vitacées : 3 genres botaniques et 28 espèces sont représentés par 220 introductions.
  Un millier d'introductions en cours d'identification.
  Un portefeuille d'obtentions expérimentales (nouveaux cépages, hybrides producteurs, porte-greffes) de plus de 3000 génotypes, en cours de restructuration.
L'intérêt d'une telle collection est multiple :
  Les nombreuses variétés conservées sont issues de régions et de pays très diversifiés ; certaines ne sont plus cultivées au vignoble et constituent un formidable patrimoine culturel et historique. L'érosion génétique actuelle rend donc nécessaire ce type de conservatoire car aujourd'hui il serait impossible de reconstituer une telle collection. Les vieilles parcelles sources dont sont issus les cépages ont en effet disparues en France et dans le monde.
  C'est aussi une source de gènes indispensable pour l'amélioration variétale. Certains de ces gènes seront peut être indispensables demain pour faire face aux maladies du vignoble, au changements de goût des consommateurs voire aux futurs changements climatiques. Ainsi l'Inra utilise actuellement plusieurs gènes d'intérêts dans ses programmes d'amélioration.
  Elle permet de résoudre des problèmes d'identification des variétés. L'identité d'une variété doit en effet être assurée tout au long de la filière vitivinicole : travaux de sélection, pépiniéristes, viticulteurs, négociants, consommateurs. La comparaison et l'étude des génotypes ne peut se faire de façon fiable que s'ils sont regroupés en un même lieu. Cette collection sert ainsi de référence à l'échelon national (CPOV, CTPS) et international (UE, OIV, UPOV, IPGRI).
   Elle représente un outil de connaissance et de formation important pour les professionnels et le public amenés à se questionner sur le matériel végétal. L'une des forces de ce conservatoire est d'avoir été étudié et enrichi de façon continue depuis sa création.
   Cette collection centrale permet de reconstituer ou de compléter d'autres collections en France et à l'étranger, ou d'établir des parcelles expérimentales. Ainsi, elle est à l'origine de certains clones mais également du renouveau cultural de vieux cépages. Pour cela, le domaine de Vassal expédie plusieurs centaines de variétés chaque année à la demande de chercheurs, scientifiques, techniciens ou professionnels.