AFFINER PAR TYPE
  • Rapports/études/travaux (documents) (0)
  • Rapports/études/travaux (collections) (0)
  • Législation et Réglementation (0)
  • Statistiques, Chiffres et données (0)
  • Organismes de recherche (0)
  • Organisations gouv. et internationales (0)
  • ONG, Associations, Entreprises (0)
  • Outils de recherche de l'information (0)
  • Tous les types (0)
AFFINER LA RECHERCHE

DETAIL DE LA NOTICE

2019 - Les français et la consommation de viandes bio. Vague 5

https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2019/09/Rapport-Ifop-les-Fran%C3%A7ais-et-la-viande-bio.pdf

Rapports/études/travaux (documents)

langue Francaise

IFOP / Interbev

La consommation hebdomadaire d’aliments bio concerne désormais 56% des Français, soit une hausse de 3 points en un an et 8 points en deux ans. Par ailleurs, la proportion de Français qui consomme quotidiennement des produits bio a également progressé de 3 points en un an (17% contre 14% en 2018 et 9% en 2015). Seuls 9% des Français indiquent ne jamais consommer d’aliments bio, soit désormais la moitié de ce qu’ils représentaient en 2015. La consommation de viande est stable par rapport à 2018 mais sa fréquence se tasse depuis 2015

L’adoption d’un régime végétarien demeure une pratique très minoritaire puisque seuls 4% des Français indiquent ne jamais manger de viande. En revanche, la consommation hebdomaire de viande a encore légèrement baissé depuis la première vague du baromètre, passant ainsi de 90% en 2015 à 83% en 2019. Par ailleurs, les consommateurs quotidiens de viande sont aussi de moins en moins nombreux : ils étaient 28% en 2015 et ne sont désormais plus que 21% (stable par rapport à 2018).

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération).

IFOP / Interbev, 42 p., Septembre 2019


 

11 octobre 2019

A.Vertier

Retour vers la page précédente