AFFINER PAR TYPE
  • Rapports/études/travaux (documents) (0)
  • Rapports/études/travaux (collections) (0)
  • Législation et Réglementation (0)
  • Statistiques, Chiffres et données (0)
  • Organismes de recherche (0)
  • Organisations gouv. et internationales (0)
  • ONG, Associations, Entreprises (0)
  • Outils de recherche de l'information (0)
  • Tous les types (0)
AFFINER LA RECHERCHE

DETAIL DE LA NOTICE

2019 - L'empreinte énergétique et carbone de l'alimentation en France : de la production à la consommation

https://www.iddri.org/sites/default/files/PDF/Publications/Catalogue%20Iddri/Rapport/Empreinte-Carbone_Alimentation_France_VF.pdf

Rapports/études/travaux (documents)

langue Francaise

Barbier, C., Couturier, C., Pourouchottamin, P., Cayla, J.-M., Silvestre, M., Pharabod, I.

Cette brochure est issue du Projet CECAM (Contenu énergétique et carbone de l’alimentation des ménages), piloté par le Club Ingénierie Prospective Energie et Environnement. L’entrée choisie est celle de la consommation alimentaire des ménages en France métropolitaine, différente des productions et transformations alimentaires du territoire national. Les résultats présentés considèrent les principales consommations d’énergie et émissions de gaz à effet de serre du régime alimentaire moyen de la population française, en tenant compte des consommations et émissions contenues dans les importations de produits intermédiaires ou finaux et en excluant la production française exportée. Sont détaillées les principales étapes du système alimentaire et leur poids relatif dans l’empreinte totale : production agricole, transformation, transport de marchandises, distribution, restauration, déplacements pour les achats alimentaires des ménages, et préparation au domicile. Nous avons fait dialoguer les données issues des statistiques et modèles de production agricole, de la consommation alimentaire, de la transformation et des transports. À terme, l’objectif serait d’utiliser les outils d’évaluation et de simulation élaborés pour un exercice de prospective. En effet, la combinaison des modèles mobilisés permettra de simuler des changements aux différentes étapes du système alimentaire (modes de production, transformation, relocalisations éventuelles en France de produits importés, logique de transport réduite sur toute la chaîne, mode d’approvisionnement et changement d’assiette) et d’en évaluer l’impact sur les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

CIRED, CNRS, Solagro, EDF, IDDRI, Club Ingéniérie Prospective Energie et Environnement, 24 p., Janvier 2019

 

08 février 2019

A.Vertier

Retour vers la page précédente