AFFINER PAR TYPE
  • Rapports/études/travaux (documents) (0)
  • Rapports/études/travaux (collections) (0)
  • Législation et Réglementation (0)
  • Statistiques, Chiffres et données (0)
  • Organismes de recherche (0)
  • Organisations gouv. et internationales (0)
  • ONG, Associations, Entreprises (0)
  • Outils de recherche de l'information (0)
  • Tous les types (0)
AFFINER LA RECHERCHE

DETAIL DE LA NOTICE

2013-Etude des relations entre composition nutritionnelle, étiquetage et prix

http://www.oqali.fr/content/download/3272/32285/file/Oqali_2013_Etude_relations_entre_composition_nutritionnelle_etiquetage_prix.pdf

Rapports/études/travaux (documents)

langue Francaise
Structure Inra
Structure Sae2

Rapport d'Oqali sur les relations entre composition nutritionnelle, étiquetage et prix.
Pour remédier aux problèmes de santé publique liés à l’alimentation, plusieurs leviers d’action peuvent être utilisés. En premier lieu, fournir une meilleure information nutritionnelle, en particulier afficher les valeurs nutritionnelles sur les produits alimentaires commercialisés, peut participer à modifier les choix des consommateurs et à les orienter vers des produits alimentaires plus proches des recommandations de santé publique en matière de nutrition. Ces actions ne touchent néanmoins que la part des consommateurs sensible à de tels arguments. Un autre levier également disponible est l’amélioration de la composition nutritionnelle des produits alimentaires transformés. Il fait l’objet d’incitations de la part des pouvoirs publics à travers par exemple les chartes d’engagements volontaires de progrès nutritionnel du PNNS (Programme National Nutrition Santé) ou les accords collectifs prévus dans le cadre du PNA (Programme National pour l’Alimentation). L’utilisation de ce levier présente l’avantage d’impacter tous les consommateurs, y compris ceux qui ne sont pas sensibles au lien entre l’alimentation et la santé

Spiteri, M., Soler, L. G., Combris, P., Nichèle, V., Lecocq, S., Lebrun-Doare, E., Oqali, 2013, 52 p.

04 décembre 2013

I.Perez

Retour vers la page précédente