ANR COW project

(nov. 2012 / nov. 2015)

Animal companions: theorizing animals relationship to work

panneau-inra-anr

 

 

Members

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Nicolas Lainé est chercheur associé au Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative. Il a soutenu sa thèse le 6 janvier 2014 à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense :

Vivre et travailler avec les éléphants :
une option durable pour la protection et la conservation de l’espèce.

Enquête sur les relations entre les Khamti et les éléphants dans le nord-est de l’Inde.

Résumé

Dans un contexte de remise en cause de la présence animale au sein des sociétés humaines, cette thèse propose une analyse des conditions et des implications du vivre-ensemble entre les éléphants et les Khamti dans le Nord-Est indien. L’approche retenue se situe à la croisée de l’anthropologie des humains et des non-humains, de l’anthropologie de la nature, de l’anthropologie de la conservation, ainsi que de la sociologie et de la clinique du travail. 

L’enquête se base sur un travail ethnographique qui a pris en compte la participation et l’engagement intersubjectif des Khamti et des pachydermes.  Elle traite des différents aspects du vivre-ensemble avec les éléphants : depuis la naissance, qui passe par la capture et la socialisation d’un éléphant de forêt, jusqu’à la manière dont évoluent et perdurent les liens initialement noués au travail. Élargissant l’objet d’étude à l’échelle nationale indienne et au sort des éléphants vivant à l’état de liberté naturelle, une réflexion est menée sur le devenir du vivre-ensemble. Les conclusions soulignent la centralité du travail dans les liens entre les Khamti et les éléphants. Ici, hommes et éléphants forment des collectifs de travail qui, basés sur des expériences partagées et une connaissance mutuelle, entraîne la collaboration active de chacun dans la réalisation des tâches dans lesquelles ils sont engagés.

De manière plus générale, la thèse ouvre un questionnement sur la place des animaux dans les sociétés humaines. Concernant l’éléphant d’Asie, face aux effets pervers des projets de conservation engagés en faveur de l’espèce (menacée d’extinction) et contre les campagnes menées pour « libérer » les éléphants vivant parmi les hommes, les Khamti, en travaillant avec ces animaux, pérennisent leurs relations avec eux et apparaissent comme étant les meilleurs protecteurs des pachydermes ; potentiellement, les meilleurs conservateurs de l’espèce aujourd’hui.


Dans le cadre du programme COW, Nicolas Lainé a entrepris une enquête sur les relations soigneurs-éléphants dans le parc animalier Le Pal (Allier) où cinq éléphants sont quotidiennement entrainés par une équipe de quatre soigneurs. En plus des entrainements médicaux, les animaux participent à des activités avec les soigneurs face au public : les « goûters pédagogiques » ainsi que l’activité « soigneur d’un jour » où le visiteur passe une après-midi en compagnie des soigneurs.

Pour appréhender des collectifs de travail homme-éléphants, une approche biographique a été utilisée à la fois comme outil d’enquête et comme moyen d’analyse. Durant la phase exploratoire de l’enquête, il a été demandé aux soigneurs de raconter leur histoire avec les pachydermes. Chaque soigneur s’occupe d’un éléphant en particulier dont il dirige les entrainements quotidiens. L’analyse des premiers récits souligne le caractère exclusif de certaines relations et témoigne de leur profondeur temporelle.

Il est également important de chercher à interroger les éléphants quant à leur participation en tant qu’acteur de leur histoire. Ainsi, la consultation des carnets vétérinaires et de suivi, ainsi que des photographies et vidéos archivées par l’institution du zoo, fait apparaitre la routine de chacun des collectifs (entrainement, soin quotidien) ponctuée par des évènements importants de la vie des animaux (apprentissage d’une nouvelle commande, blessure, maladie, etc..). Ainsi, en décrivant les conduites animales, les éléments consignés dans et au travers de ces documents font directement écho aux narrations collectées. A ce titre, ils constituent de véritables « archives animales ».

Les trajectoires multiples de ces collectifs se poursuivent dans la dynamique de la relation, elles offrent un éclairage aux observations, notamment au niveau des logiques de l’intersubjectivité à l’œuvre. Au terme de ce projet, il s’agit donc de construire des biographies vivantes et co-évolutives des collectifs soigneurs-éléphants au zoo.


Quelques publications

Lainé, N., 2013, "Pratiques vocales et dressage animal : les mélodies huchées des Khamti à leurs éléphants (Nord-Est indien)", dans Charlotte Poulet et Nicolas Bénard Dastarac (eds), Chant pensé, chant vécu, temps chanté : formes, usages et représentations des pratiques vocales, Paris, Éditions Camion Blanc.

Lainé, N. et T.B. Subba (dir.), 2012, Nature, Environment and Society: Conservation, Governance and Transformation in India, New Deli, Editions Orient Blackswan.

Lainé, N., 2010, "Les éléphants sous la cour ahom (XIIIe-XIXe s.)", Anthropozoologica 45 (2).


Partenariat : Le Pal a accueilli Nicolas Lainé pour l'observation des situations de soins et d'entraînement aux soins des éléphants.

logo-inra logo-supagro logo-innovation TS Logo Cavalgador Logo logo-uds-couleur-800x433

ins base Evreux lightLogo HandiChiensPAL LOGO INSTITUTIONNEL PPTX PNGlogo ECGA

© INRA 2016