background image
46
47
...
de voisinage, etc.) sur un échantillon d'individus prédéfini (lieu de résidence,
âge, etc.). On appréhende alors des réseaux dits « ouverts » dont on restreint les
limites en spécifiant les critères de repérage des relations. Si on réduit l'analyse
aux relations directes de la personne (appelée « ego »), on détermine son « étoile
relationnelle ». Si on demande à ego de décrire les relations entre les personnes
qu'il a citées (appelées « alters »), on obtient son « réseau personnel ».
Comment représente-t-on un réseau social ? : Le sociogramme est la représentation
graphique du réseau social. Il est constitué de sommets représentant les personnes et
généralement appelés « points », « noeuds » ou « acteurs », et de liens représentants
les relations entre les individus. Il existe plusieurs types de sociogrammes. Ils se
distinguent par la manière dont ils informent sur les individus (noeuds) et sur les
liens. On parle de sociogramme « binaire » si celui-ci indique uniquement l'existence
de la relation, de sociogramme « valué » s'il indique la présence et l'intensité de la
relation, de sociogramme « signé » s'il traduit l'attirance ou le rejet, de sociogramme
« polarisé » s'il spécifie le sens et la réflexivité de la relation. Les sociogrammes
peuvent intégrer des relations dites « simples » (le lien représentant un seul type de
relation) ou « multiplexes » (représentant plusieurs types de relations). Une batterie
d'indicateurs permet également de caractériser les réseaux et leur structure.
Ego
Voisins dans le
Hameau Agricole
(tous viticulteurs)
Famille
Pères d'enfants
scolarisés avec
son fils
Pères des enfants
qui jouent au rugby
avec son fils
Ancien
camarade de fac
Mairie
Amis avec qui
il fait du vélo
Alters
Etoile relationnelle d'un agriculteur
seules les relations directes avec Ego sont identifiées
Famille
Voisins dans le
Hameau Agricoles
(tous viticulteurs)
Amis avec qui il
fait du vélo
Mairie
Pères des enfants
qui jouent au rugby
avec son fils
Pères d'enfants
scolarisés avec
son fils
Ancien camarade
de la fac
Réseau personnel de sociabilité d'un agriculteur
Exemple de sociogrammes des réseaux sociaux personnels
à partir des membres de groupe de travail associé à un diagnostic
1.2. Comment renforcer le pilotage de la participation et
des partenariats ?
Les analyses en termes de gouvernance insistent sur la pluralité des acteurs
qui participent à l'action publique, par opposition au modèle traditionnel du
gouvernement qui favoriserait la concentration du pouvoir et la gestion néo-
corporatiste des intérêts sectoriels. Cependant le choix des acteurs et leur
mobilisation sont des tâches qui se révèlent difficiles, en particulier, dans les
territoires ruraux et plus encore péri urbains, où l'on observe des difficultés
particulières concernant la participation des agriculteurs. Soulignons cependant
que tous les acteurs ne se retrouvent pas dans cette injonction à coopérer avec
les pouvoirs publics et que cette position doit être considérée comme défendable.
Ainsi certains citoyens se placent plutôt en consommateurs (parfois vigilants) de
l'action publique alors que certains acteurs collectifs peuvent se situer plutôt dans
une position de contre-pouvoir ou un rôle de contrôle de l'action publique (veilles
citoyennes, etc.). Il est capital de bien définir le contexte, les rôles des participants, les
fonctions (information, co-construction...), les limites du processus de participation.
Il convient d'être notamment clair sur les implications et les interactions entre élus/
techniciens/société civile, le partage initial des rôles pouvant évoluer en fonction
de la réussite ou de l'échec de certaines étapes du processus.